Blog

Choisissons une vie inspirée – les quatre dernières clés essentielles (2/2)

Nous sommes – parce que Dieu est !

Emmanuel Swedenborg

Clé 5 # Laissez vos doutes se dissiper – Là où est la peur, est le chemin

Dès que nous laissons le doute nous envahir, nous perdons l’essence même d’une vie inspirée. Cette essence dont nous sommes intrinsèquement vêtus disparaît et laisse place à l’hésitation. Or, vivre une vie inspirée demande de la Foi. C’est elle qui nous permet de faire confiance à l’immensité des possibles dans laquelle nous pouvons nous immerger en la mettant à notre service. Et les idées ont besoin de « sentir » votre Foi. Ne vous attachez à aucun résultat, surtout pas à celui de « réussir ». Qu’est-ce au juste « réussir », à part un concept purement mental qui, au lieu de nous apporter la joie de créer, nous met dans un état de pression bloquant toute la fluidité de l’énergie créatrice ? L’inspiration n’a rien à voir avec le fait de « réussir » ou « d’échouer ». L’idée ne demande qu’à exister ici et maintenant, dans votre réalité, mais pas par n’importe qui. Elle vous a choisi. Faites lui l’honneur de mettre vos doutes de côté et créez là !

Sachez que les peurs que vous pouvez ressentir avant de donner vie à une idée sont légitimes. Mais elles ne doivent en aucun cas paralyser votre créativité. Elles sont tout simplement là pour vous montrer quelle direction vous devez emprunter. Car là où est la peur, est le chemin. Cette phrase m’a été transmise lors de mes voyages nocturnes. Et depuis, elle me donne une force juste incroyable de transcender mes peurs et de passer à l’action.

Ces peurs qui vous prennent aux tripes, comme une urgence de créer et en même temps, cette sensation de ne pas savoir comment. Ces peurs que vous pouvez sentir au niveau de votre ventre, notamment dans votre chakra sacré. Connectez vous y. Accueillez les. Laissez l’énergie monter dans votre corps et laissez vous emporter par le voyage qu’elles vous proposent. Ouvrez grand vos sens, ne bloquez rien par des questions d’ordre mental. Mettez vous au travail. Il y a à faire. Laissez vous conduire par votre idée, non par vos peurs. Ayez la FOI de dire OUI à la Vie ! et je vous promets que vous vous sentirez plus que vivant à danser avec ces idées ! Essayez et vous verrez.

Résumé de la Clé 5
Le doute est normal mais il ne doit pas vous figer – souvenez vous que la vie est mouvement (Clé 4)
Dites « OUI » à la vie
Quand ces peurs viennent en vous, elles vous montrent la direction que vous vous devez emprunter.
Respirez et allez y avec Foi.

Clé 6 # Entretenez une liaison avec l’inspiration et amusez vous

L’idée est comme une personne que nous chérissons. Il nous appartient de la respecter et de l’honorer. Nous devons passer du temps avec elle pour partager, communiquer, l’apprivoiser. Lorsque l’idée arrive à vous, vous devez l’aimer comme la prunelle de vos yeux. Vous devez la regarder, comme vous regarderiez votre amoureux(se) d’un amour inconditionnel. Pour elle, vous êtes prêt(e)s à tout ! C’est comme au début d’une relation sentimentale, quand l’effusion des sens fait son apparition et que nous trouvons une énergie insoupçonnée, sortant de nulle part, nous envahir. Cet Amour nous fait déplacer des montagnes. Nous sommes toujours de bonne humeur, nous sourions aux anges toute la journée, nous ressentons une joie immense intérieure, nous avons envie de crier haut et fort que nous sommes amoureux. Nous devenons créatifs pour faire plaisir à l’autre, nous trouvons des solutions pour organiser notre planning et s’octroyer ce temps si précieux pour être, ne serait-ce, que cinq minutes avec cette personne. Vous voyez de quoi je parle ? Tout le monde a vécu cela au moins une fois dans sa vie. Cette sensation que le temps est suspendu. L’amour. Oh ! L’amour ! nous sommes sur notre petit nuage et rien ne peut venir nous en déloger. Et le plus magique dans tout cela, c’est que nous vivons dans l’instant présent. Peu importe que nous perdions le sommeil ou que nous ne ressentions plus la faim. Nous nous nourrissons de cet amour venu frappé à notre porte et nous réveiller de notre long coma.

Toute cette métaphore pour que vous puissiez vous autoriser à tomber amoureux de votre idée. Donnez vous du temps avec elle, même si ce n’est que quinze minutes par jour. Personnifiez-la et parlez lui comme vous parleriez avec votre Grand Amour. Oui, vous serez peut être considéré comme un fou par vous-même ou par les autres. Et alors ? Quand nous sommes amoureux, une sorte de folie intérieure se met en place. Vous souciez vous alors de ce que pense votre entourage de cette folie douce ? Laissez vous prendre par votre feu sacré qui ne demande qu’à circuler. Partez quelques jours avec votre idée dans un lieu secret ou rêvé pour la peindre, l’écrire, la créer, et ce, sans le dire à personne. Créez une intimité avec votre idée. Et amusez vous avec elle quand elle vous échappe. Ne courrez jamais après, mais laissez lui sa liberté de se taire quelques jours, comme pour mieux revenir après. Elle sait, mieux que quiconque ce dont elle a besoin. Si elle ressent cette ouverture entre elle et vous, elle vous empoignera avant même que vous ne la saisissiez. Si elle ressent que vous souhaitez l’enfermer, elle s’en ira. Ouverture, disponibilité. Vous êtes son serviteur !

Résumé de la clé 6
Entretenez une liaison avec votre idée
Planifiez un tête à tête avec elle régulièrement
Parlez lui
Offrez vous à elle
Réveillez vous la nuit quand tout le monde dort pour que le silence de la nuit vous invite dans cette bulle d’intimité avec votre idée
Amusez vous !

Clé 7 # Soyez humble devant l’idée

Il existe un aphorisme assez ancien qui dit : « Si vous voulez vraiment faire rigoler Dieu, parlez lui de vos plans ». Croyez le ou pas, mais tout ce que nous désirons arrivera dans nos vies, à condition que ce désir soit ardent, comme le dit si bien Wayne Dyer. Désir ardent signifiant « venant de notre feu intérieur’, c’est-à-dire seulement lorsque les vibrations de notre désir sont en alignement parfait avec l’énergie de la Source. C’est pour cette raison que nous devons faire preuve d’une profonde humilité devant l’idée, celle-ci étant le souffle divin en nous. Ne forçons pas les choses, ne nous interrogeons pas sur le quand ou le comment. Nous avons juste besoin de nous consacrer corps et âme à communier avec l’idée sans s’épancher sur ce qu’elle adviendra une fois que nous l’aurons créée. Elle prendra vie, si vous l’honorez, et elle fera sa vie lorsque vous vous en détacherez lui donnant toute sa liberté pour toucher le cœur du Monde. Le Monde étant votre monde, votre entourage, vos amis, votre famille, il pourra s’élargir si vous le lui autorisez. Lâcher prise et abandonnez vous en ayant confiance que tout se passe selon l’ordre divin des choses, ce que votre mental ne peut anticiper. C’est à nous de suivre le rythme de l’inspiration et non l’inspiration de suivre le nôtre.

Résumé de la Clé 7
Vivez avec l’inspiration mais n’essayer pas de la contrôler
Suivez son rythme et celui qu’aimerait votre mental
Ne vous accrochez pas au résultat
Soyez juste dans la joie de créer et de communier avec le Divin à travers la réalisation de votre idée

Clé 8 # Cessez de vous trouver des « fausses » excuses pour éviter de passer à l’action

Combien de patients ai-je entendu me dire : « Je rêve de faire ça, mais je ne peux pas » ou encore « je n’ai pas l’argent pour réaliser mon rêve » ou je ne sais encore quelles autres phrases limitantes de l’égo. Nous sommes tellement plus que cela. Nous n’avons besoin d’aucune possession pour vivre une vie inspirée. Nous sommes ce dont nous avons besoin pour être inspirés et pour que notre vie le soit. La possession n’est qu’une illusion de notre esprit conscient. Tout ce que nous avons à faire est de passer à l’action, et ce, même si nous ne savons par où commencer ou comment le faire. Faire des petites actions dans un premier temps. Ecrivez votre idée, donnez lui vie. Et laissez vous inspirer par elle.

Toutes les pensées limitantes que nous pouvons avoir nous mettent dans un état de séparation d’avec la Source. Or, nous ne sommes séparés de rien. Nous faisons partis du Tout à chaque instant. Prenez en conscience et répétez vous, si cette phrase résonne en vous, « Je suis inspiré en tout temps ». Si vous ressentez cette peur que les choses n’aillent pas assez vite au regard de votre mental, rassurez le en vous disant que « tout ce qui est nécessaire à mon épanouissement est en cours ». Changez les mots si ceux ci ne vous conviennent pas. Mais n’oubliez pas, que pas après pas, si vous êtes authentique avec vous-même, vous avancez vers la réalisation de votre idée, le déploiement de votre grandeur.

Résumé Clé 8
Passez à l’action, même des petites actions qui vous lieront avec la réalisation de votre idée
Répétez vous, dès que vous en ressentez le besoin : « Je suis inspirée en tout temps »
Laissez vous guider – vous n’êtes pas seuls – Prenez en conscience
Sachez que vous êtes déjà un être inspirée, vous n’avez besoin de rien d’autres que d’en prendre conscience

Conclusion Que ressentons – nous lorsque nous sommes inspirés ? (selon Patanjali)

1. Lorsque nous sommes inspirés, toutes les chaînes de nos pensées sont brisées

2. Lorsque nous sommes inspirés, notre esprit transcende toutes les limitations conscientes

3. Lorsque nous sommes inspirés, notre conscience s’épanouit dans toutes les directions

4. Lorsque nous sommes inspirés, nous entrons dans un monde nouveau en contact avec notre Grandeur

Alors n’ayez pas peur de vivre inspirée, donnez vous cette autorisation et recevez en les cadeaux !

Auteur

ghayere@yahoo.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.